Erreur: Vous devez activer Javascript pour naviguer sur ce site!
Error: Javascript required!

Gestion du temps et des priorités.

Faites un grand pas pour donner un sens à votre existence et pour mieux occuper votre temps en vous donnant un barème pour évaluer ce dans quoi vous investissez votre temps.

Une façon de se donner des objectifs stimulants,  vous pouvez déjà faire un petit exercice. Prenez un bout de papier et écrivez tout ce que vous jugez important de faire pendant l'année qui vient, sans restriction: refaire la cuisine, retourner aux études, déménager, apprendre une autre langue, faire la route des vins ou visiter la Provence, changer d'emploi, faire carrière dans notre métier, rejoindre le défi OMB 4807, etc. Soyez spécifique et concret. Votre liste sera peut-être longue et comprendra beaucoup plus d'éléments que vous êtes capable d'en faire. Qu'à cela ne tienne ! Vous résoudrez ces conflits aux étapes suivantes.

30 voleurs de temps autour de vous :

  • 1. Manque de motivation  2. Mes erreurs  3.  Ne pas écouter    4. Erreurs des autres  5. Indécision 
  • 6. Mauvaise planification    7. Manque de discipline   8. Buts vagues et imprécis   9. Conflits de priorités
  • 10. Procrastination (remettre a plus tard)   11. Ne pas savoir déléguer  12. Mauvaise communication 
  • 13. Ne pas savoir dire non.  14. Absence de méthode   15. Espace  de travail encombré  16. Equipement inadéquat
  • 17. Interruptions  18. Réunions  19. Attendre les réponses  20. Mondanités   21. Changements de priorités
  • 22. Estimation irréaliste des délais  23. Attention excessive aux détails  24. Courrier indésirable   25. Paperasserie
  • 26. Moral bas de l'entreprise   27. Sollicitations des collègues  28. Certaines activités sociales
  • 29. Trop de sommeil    30. Attitudes négatives

Débordé ? Surmené ? Pas une minute à soi ?
La raison principale pour laquelle la majorité des gens affrontent leur futur avec appréhension plutôt que par anticipation est qu'ils ne savent pas où ils vont. Les personnes qui se plaignent de ne jamais avoir une minute à eux ou qui disent courir du matin au soir et du soir au matin n'ont pas vraiment un problème de temps, mais plutôt de direction. C'est-à-dire qu'ils vont en fait rapidement nulle part ...

Planifier votre vie, la clé maîtresse de votre bien-être !
Savez-vous que 80% des gens qui arrivent à leur retraite sont complètement fauchés ? Dépendant soit du gouvernement ou de la charité des membres de leur famille. Ces gens ont-ils planifiés d'être pauvres ? Evidemment que non ! Personne ne planifie d'être pauvre. Par contre on peut dire qu'ils ont manqué de planifier. A ce titre, la règle est fort simple : ne pas planifier, c'est planifier son échec !

Vos objectifs, votre gouvernail pour la vie !
Ne pas avoir d'objectifs dans la vie, c'est comme partir en mer sans que notre bateau ait un gouvernail. Que risque-t-il d'arriver ? Eh oui, on se fera ballotter par les vagues, tourner en rond et ne jamais arriver à destination. C'est la même chose pour notre vie, on a beau avoir le plus beau bateau du monde, mais sans gouvernail nous sommes condamnés à rester au quai toute notre vie ! On peut avoir le plus grand potentiel de réussite au monde, sans objectifs nous sommes condamnés à échouer. En tant que capitaine de bateau, nous avons besoin d'un bon gouvernail pour arriver à destination. De la même façon, en tant que capitaine de notre vie nous avons besoin d'objectifs majeurs pour savoir vers où nous nous dirigeons. Si le concept AKEO est un bateau des plus performants (un partenaire solide et dynamique à votre écoute, une école, un coach), sans gouvernail (sans objectifs clairs et précis), nos activités ne vous seront pas plus utiles qu'une vulgaire barque ! Sachons aussi que dans la vie il y a deux types de personnes : il y a ceux qui ont des projets et ceux sont l'objet du projet des autres. Avoir des objectifs et des projets, c'est prendre le contrôle de notre bateau, c'est prendre le contrôle de notre vie !

Vos objectifs clairement définis
97% des gens n'ont pas d'objectifs écrits. C'est énorme ! La plupart vont prendre deux mois pour planifier des vacances de deux semaines mais ils n'auront jamais pris deux jours ni même deux heures pour planifier leur vie entière ! Les nouveaux mariés vont quant à eux prendre jusqu'à un an pour planifier le jour de leur cérémonie de mariage mais combien de temps auront-ils pris pour planifier leur vie ensemble ? Ne pas avoir d'objectifs clairement définis c'est comme être un oiseau sans ailes. C'est vivre en dessous de ses capacités ! En fait un individu moyen, avec un talent, une ambition et une éducation moyenne peut surpasser la personne la plus brillante de notre société si cette dernière n'a pas d'objectifs ! Avoir des projets nous aide à concentrer notre énergie dans la même direction. Si nous prenons une feuille de papier et l'explosons aux rayons du soleil, il ne risque pas de se produire grand chose. Prenons maintenant cette même feuille de papier et exposons la cette fois en mettant une loupe face aux rayons du soleil, nous verrons la feuille se mettre à brûler rapidement ! Avoir des buts, des projets, nous donne la même force que la loupe, ça canalise et amplifie les forces que nous avons déjà à l'intérieur de nous. Voilà comment des gens ordinaires arrivent aux résultats les plus extraordinaires !
L'auteur et orateur à succès Zig Ziglar disait : « Ce qu'on obtient en atteignant nos objectifs n'est pas aussi important que ce que l'on devient en les atteignant. »

Une petite histoire pour tout ceux " qui n'ont pas le temps".

Un homme s'assit dans le métro à Washington et se mit à jouer du violon; c'était un matin froid de janvier. Il joua six morceaux de Bach pendant environ 45 minutes. On a calculé que pendant ce temps, à une heure d'affluence, plusieurs milliers de voyageurs avaient traversé la station, la plupart d'entre eux pour se rendre à leur travail.
Au bout de trois minutes, un homme d'âge moyen remarqua qu'un musicien était en train de jouer. Il ralentit le pas quelques instants puis s'empressa de rattraper le temps perdu.
Une minute plus tard, le violoniste reçut son premier pourboire: une femme jeta un dollar devant lui, sans ralentir, tout en continuant à marcher.
Quelques minutes plus tard, quelqu'un s'adossa au mur pour l'écouter: il regarda sa montre puis reprit sa marche, étant visiblement en retard à son travail.
C'est un petit garçon de trois ans qui fut le plus attentif. Sa mère était visiblement pressée mais l'enfant voulut s'arrêter pour regarder le violoniste. La mère le tira par la main et l'enfant se remit à marcher à contre coeur, en gardant la tête tournée en arrière. Le même phénomène se répéta avec plusieurs autres enfants. Tous les parents sans exception les forcèrent à avancer.
Pendant les 45 minutes où le musicien jouait, seulement 6 personnes s'arrêtèrent pour l'écouter quelques instants. Une vingtaine d'entre eux lui donnèrent un pourboire tout en continuant à marcher normalement. La recette fut de 32 dollars. Quand il s'arrêta de jouer et que le silence se fit, personne n'y prêta attention. Personne n'applaudit ni ne manifesta un signe de reconnaissance.
Personne ne le savait mais le violoniste était Joshua Bell, l'un des plus grands musiciens au monde. Il avait interprété l'un des morceaux les plus difficiles jamais écrits, sur un violon d'une valeur de 3,5 millions de dollars. Deux jours plus tôt, il jouait à guichets fermés dans une salle de Boston où le prix moyen des places atteignait 100 dollars.
Ceci est une histoire vraie. On a fait jouer Joshua Bell incognito dans le métro dans le cadre d'une expérience conduite par le Washington Post sur la perception, le goût et les priorités des gens. Il s'agissait de savoir si nous sommes capables, dans un endroit ordinaire et à une heure inappropriée, de percevoir la beauté. Est-ce qu'on s'arrête pour l'apprécier? Reconnaissons-nous le talent dans un contexte inattendu?

L'une des conclusions possibles à cette expérience pourrait être celle-ci: si nous n'avons pas une minute à perdre pour écouter l'un des plus grands musiciens du monde, combien d'autres choses ratons-nous?

Les cailloux de la vie

Un jour, un vieux professeur de l'École nationale d'administration publique (ENAP) fut engagé pour donner une formation sur «La planification efficace de son temps» à un groupe d'une quinzaine de dirigeants de grosses compagnies nord-américaines. Ce cours constituait l'un des cinq ateliers de leur journée de formation. Le vieux prof n'avait donc qu'une heure pour «passer sa matière»...

Debout, devant ce groupe d'élite (qui était prêt à noter tout ce que l'expert allait enseigner), le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit: «Nous allons réaliser une expérience». De dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux prof sortit un immense pot Masson d'un gallon qu'il posa délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux à peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu'au bord et qu'il fut impossible d'y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda :

«Est-ce que ce pot est plein?».

Tous répondirent - «Oui !».

Il attendit quelques secondes et ajouta : - «Vraiment?».

Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de gravier s'infiltrèrent entre les cailloux... jusqu'au fond du pot. Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et redemanda

- «Est-ce que ce pot est plein?».

Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège. L'un d'eux répondit

- «Probablement pas!».

- «Bien» répondit le vieux prof. Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table une chaudière de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier. Encore une fois, il demanda :

- «Est-ce que ce pot est plein?».

Cette fois, sans hésiter et en choeur, les brillants élèves répondirent: - «Non!».

- «Bien» répondit le vieux prof. Et comme s'y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d'eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu'à ras bord. Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe et demanda :

- «Quelle grande vérité nous démontre cette expérience?»

Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce cours, répondit :

- «Cela démontre que même lorsque l'on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire».

- «Non» répondit le vieux prof «Ce n'est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante : si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite».

Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l'évidence de ces propos. Le vieux prof leur dit alors: «Quels sont les gros cailloux dans votre vie?»:

  • Votre santé (physique ou morale)?
  • Votre famille?
  • Vos ami(e)s?
  • Réaliser vos rêves?
  • Faire ce que vous aimez?
  • Apprendre?
  • Défendre une cause?
  • Relaxer?
  • Prendre le temps...?
  • Ou... toute autre chose?

Ce qu'il faut retenir, c'est l'importance de mettre ses GROS CAILLOUX en premier dans sa vie, sinon on risque de ne pas réussir... sa vie. Si on donne priorité aux peccadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on n'aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie. Alors, n'oubliez pas de vous poser à vous-même la question : «Quels sont les GROS CAILLOUX dans ma vie?» Ensuite, mettez-les en premier dans votre pot (vie)

D'un geste amical de la main, le vieux professeur salua son auditoire et lentement quitta la salle. Bonne méditation  !

Gestion du temps et des priorités.

Perdre son temps ( en ayant l'air intelligent )

Le temps est ce que nous avons de plus précieux après la santé. Prendre le temps de manifester son amour à l'être cher, prendre le temps pour aller travailler, prendre le temps pour bien manger, prendre le temps de se reposer, prendre le temps pour voir ses amis, prendre le temps pour aller voir un bon film, prendre le temps de méditer, prendre le temps de vivre au sens le plus large du terme !

  • L'équilibre et le bien-être de chacun dépend de ce que l'on fait de chaque minute de sa vie.

Débats et polémiques

Certaines personnes se sont spécialisées dans des débats ou des discussions ne menant à rien du tout. Nous ne parlons pas ici des discussions du lundi où on parle du film du dimanche soir ou des résultats sportifs du week-end, ce type de discussions faisant partie quelque part d'une « détente intellectuelle » qui n'est pas négative en soi, après tout cela permet de partager des émotions entre amis.

Ceux dont nous voulons parler, ce sont ces gens qui se sentent obliger de donner leur avis sur tout ! Certains sujets peuvent être des sujets « glissants », il est clair que lorsqu'on donne son opinion sur la religion, la sexualité, la politique, ou encore les syndicats, en présence de plusieurs individus, on risque en effet une confrontation ou du moins un débat. Chaque partie va étaler ses arguments, les personnes autour du débat ne manqueront pas d'exposer eux aussi leur raisonnement, voire de digresser vers d'autres sujets réalimentant le débat déjà bien engagé. La seule chose que l'on peut encore gagner, c'est de mal exposer ses arguments ou de les exposer d'une façon à se faire coller une étiquette. Une étiquette pas nécessairement fondée, mais bien collée sur son front !

Les experts

Ceux qui maîtrisent l'art de la rhétorique rendront leurs controverses publiques par voie de presse, radio ou télévisuelle. C'est ainsi que nous avons droits à des débats télévisés très animés se terminant aux petites heures et dont finalement on aura rien retenu de très constructif. On retrouve aussi des tonnes de bouquins en librairie qui commentent l'actualité (et dont on se demande l'intérêt de la lecture lorsque l'actualité aura évolué) ou qui expliquent que tout va mal dans notre société « preuves à l'appui » !

Des articles de journaux sans fond ni forme qu'on avale le matin avec son café. Des heures et des heures de débats, des tonnes et des tonnes d'impressions pour ... ? Pour nous ne savons trop quoi finalement. La dérision de la démocratie ou de la liberté d'expression n'est-elle pas finalement de discuter inutilement sur tout sans but précis sinon de polémiquer ? Nous ne ferons pas de jugements de valeur des personnes passionnées par ce genre de débats, par contre nous sommes convaincus que cela n'apporte pas grand-chose de positif, sinon avoir l'air intelligent et cultivé en exposant ses arguments.

Les victimes

Si nous pensons que parler de tout (et surtout de rien) pendant des heures n'apporte pas grand-chose de constructif à celui qui s'exprime, que dire du nombre d'heures perdues par tous ceux qui suivent ces discussions ? Combien de personnes se sont déjà endormies sur le canapé (lassées d'attendre un peu d'attention) pendant que le conjoint suit le débat passionnément devant le téléviseur ? Que dire aussi de l'influence négative de ses longues heures de polémiques sur le cerveau humain voire même sur l'économie !

  • Négativisme + Improductivité = STAGNATION !

Gagner du temps en étant intelligent !

La personne qui va évoluer dans sa vie, ne va pas passer son temps dans les futilités. C'est aussi une forme de respect de laisser les autres avec leurs opinions si elles sont contraires à notre mode de pensée. Surtout si ces opinions ne nous heurtent pas directement, ni nos proches, ni la société en général. Bien entendu débattre et échanger des idées c'est aussi évoluer, tout dépend de quoi on débat, de la teneur des échanges, . et avec qui on débat !

Le véritable gagnant est celui qui va utiliser son temps dans des actions qui lui rapporteront vraiment. Il sait de quoi il peut parler, et avec qui. Il aura la réserve suffisante en public. Pour le reste, il fera bien son travail, gagnera (bien) sa vie, passera du temps dans ce qu'il estime utile, avec son conjoint, ses enfants et ses proches. Il sera aimé et respecté car ne heurtera jamais la sensibilité d'autrui, tout du moins il évitera de le faire. Ses rapports sociaux seront optimaux, et c'est comme cela que s'ouvrent (éventuellement) les portes du succès.

  • « La vérité ne se dégage pas de la polémique, mais des ouvres qu'on a faites » ( Paul Gauguin )

Vos valeurs et vos priorités.

 

Il est fort probable qu'au moment de mourir, très peu d'entre nous vont se rappeler avec satisfaction les longues heures passées à écouter la télévision. Nous allons plutôt regretter de ne pas avoir occupé notre temps à faire des choses épanouissantes. D'où l'importance, dès aujourd'hui, de nous pencher sur nos valeurs.

C'est difficile pour plusieurs de décider, particulièrement lorsqu'ils sont confrontés à des besoins contradictoires. En prenant conscience de ce qui est, présentement, le plus important pour vous, il vous sera plus facile d'établir des priorités, car vous aurez en tête un outil pour mesurer l'importance relative de vos objectifs.

Commencez donc par éliminer de votre liste les objectifs confus ou irréalistes ou dont la réalisation ne dépend pas de vous. Puis, sélectionnez trois objectifs majeurs en leur donnant la cote A1, A2 et A3. Cette énumération n'est évidemment pas figée dans le ciment, pas plus que la vie, et vous aurez probablement à la réviser périodiquement, pour tenir compte de votre réalité changeante. Mais en cernant ce qu'il y a de plus important dans votre vie présentement, vous pourrez plus facilement passer à l'étape suivante.

Une bonne question à se poser.

À différents moments de la journée, quand vous avez des temps libres, demandez-vous: quelle est, présentement, la meilleure façon d'occuper mon temps? Si c'est de faire ce que vous êtes en train de faire, poursuivez. Sinon, vous avez une décision à prendre: continuer à perdre votre temps ou vous mettre en mouvement pour accomplir une activité en relation avec vos priorités.

Faites des listes intelligentes

Prenez quelques minutes, le soir ou le matin, pour faire une liste de toutes les activités que vous voulez accomplir le lendemain ou le jour même et gardez-là à portée de la main. Accordez la cote A aux activités de la liste qui vont vous permettre d'aller dans le sens de vos objectifs les plus importants, sans oublier les urgences auxquelles nous n'échappons pas. Puis donnez une cote B aux activités moins importantes. Comme il va y avoir plusieurs A sur votre liste, numérotez-les par ordre d'importance (A1 - A2 - A3...).

L'idée n'est pas de s'obliger à faire tout ce qui est d'inscrit sur votre liste et de vous culpabiliser si vous n'y réussissez pas, mais de vous rappeler d'accomplir en priorité les activités cotées A, puisque ce sont celles qui vous rapprochent de ce qui est important pour vous. Les plus visuels trouveront encourageant de rayer à mesure au marqueur de couleur les activités de la liste qu'ils ont réussi à faire.

Le soir venu, ou à la fin de la semaine, faites un bilan et voyez si vous avez bien occupé votre temps ou si, plutôt, vous l'avez perdu dans des occupations moins importantes (cote B). Mais dans tous les cas...

reconnaissez que vous ne pouvez pas tout faire.

La journée d'aujourd'hui ne suffira pas pour faire tout ce que vous voulez, et il en sera ainsi encore demain. Vous avez fait un grand pas lorsque vous acceptez de ne pouvoir tout faire. Chaque jour suffit sa peine, dit-on.

Reportez alors sur la liste du lendemain les activités que vous n'avez pu réaliser ainsi que celles que vous désirez exécuter demain, tout en tenant compte, encore une fois, de vos objectifs personnels. Peut-être en éliminerez-vous alors certaines qui comptent moins maintenant ou qui ne sont tout simplement plus nécessaires.

Déléguez !

Quand vous avez complété votre liste, avant même de passer à l'action, voyez ce que vous pouvez déléguer à vos employés, à vos enfants, à votre conjoint, à la gardienne, à vos collègues et, pourquoi pas, à votre patron. Ils peuvent peut-être accomplir ces activités mieux que vous et parfois plus rapidement. Je sais ! C'est souvent difficile
uter la télévision. Nous allons plutôt regretter de ne pas avoir occupé notre temps à faire des choses épanouissantes. D'où l'importance, dès aujourd'hui, de nous pencher sur nos valeurs.

C'est difficile pour plusieurs de décider, particulièrement lorsqu'ils sont confrontés à des besoins contradictoires. En prenant conscience de ce qui est, présentement, le plus important pour vous, il vous sera plus facile d'établir des priorités, car vous aurez en tête un outil pour mesurer l'importance relative de vos objectifs.

Commencez donc par éliminer de votre liste les objectifs confus ou irréalistes ou dont la réalisation ne dépend pas de vous. Puis, sélectionnez trois objectifs majeurs en leur donnant la cote A1, A2 et A3. Cette énumération n'est évidemment pas figée dans le ciment, pas plus que la vie, et vous aurez probablement à la réviser périodiquement, pour tenir compte de votre réalité changeante. Mais en cernant ce qu'il y a de plus important dans votre vie présentement, vous pourrez plus facilement passer à l'étape suivante.

           

http://www.patrickleroux.com/bds_2009/images/carre_blanc.gif

7 TRUCS POUR CESSER DE REMETTRE À PLUS TARD  (inspiré de P.Leroux)

Vous voulez qu'une tâche simple vous semble difficile ? Continuez tout bonnement à la remettre à plus tard! On dit d'un problème non réglé qu'il est amplifié.

L'été est un temps propice à la réflexion. Peut-être vous êtes-vous fixé de nouveaux objectifs à accomplir au retour de vos vacances. Allez-vous vraiment tenir les promesses que vous vous faites envers vous-même ou allez-vous encore une fois remettre à plus tard vos projets? La procrastination est une mauvaise habitude qu'il faut absolument perdre. Voici sept techniques éprouvées afin de vaincre cette mauvaise habitude et ainsi reprendre le contrôle de votre vie.

1. Embauchez N'hésitez pas à embaucher des gens pour effectuer des tâches qui vous répugnent où que vous ne vous sentez pas assez habile à effectuer. De toute façon, il y a de fortes chances que ces tâches vous rebutent autant sinon plus dans les jours ou les semaines à venir. Prenez votre agenda immédiatement et bloquez du temps sur le champ pour appeler des gens aptes à faire ces travaux à votre place.

2. Divisez vos grands projets en sous-projets Les Chinois disent avec sagesse : « Un voyage de mille kilomètres commence par un premier pas. » De la même façon, le truc pour accomplir de grands projets, est d'y aller étape par étape, marche par marche, un pas à la fois. Efforcez-vous de toujours diviser vos grands projets, qui semblent irréalisables, en plusieurs petits projets, qui sont facilement réalisables. Comment mange-t-on un gros salami? Eh oui, une bouchée à la fois! Déterminez des dates limites de réalisation pour chaque sous-projet et respectez-les. Les dates limites créent l'urgence et vous motiveront.

3. Bloquez du temps dans votre agenda La plupart des gens se font accroire qu'ils auront plus de temps disponible plus tard, mais ils se mentent à eux-mêmes, car ils savent très bien que ce ne sera jamais le cas. La seule façon de trouver du temps dans un proche avenir, c'est d'en bloquer d'avance dans son agenda. Aussitôt que vous pensez à quelque chose qui doit être fait, bloquez immédiatement du temps dans votre agenda. Rappelez-vous toujours ceci : les choses qui s'écrivent se réalisent.

4. Rendez publics vos engagements La technique de rendre public ses engagements à d'autres est basée sur le fait qu'on respecte plus nos engagements envers les autres que nos engagements envers nous-mêmes. On s'emploie toujours à bien faire les choses sur lesquelles on va être évalué ou jugé. Votre orgueil vous motivera fortement à respecter votre engagement et à vous libérer une fois pour toutes de votre mauvaise habitude à procrastiner.

5. Récompensez-vous Accordez-vous des récompenses à l'aboutissement de vos projets. La perspective d'une récompense encourage et motive. Ça pourrait être par exemple : « Si je ne fume pas pendant cinq mois, avec tout l'argent économisé, je me paye un beau voyage au USA en 2010 ! »

6. Punissez-vous Une de mes amies qui adore s'habiller à la dernière mode s'est volontairement privée d'acheter de nouveaux vêtements tant qu'elle n'aurait pas perdu les quatre kilos qu'elle s'était bien promis de perdre. Elle se rendait ainsi trois fois par semaine au centre sportif pour faire de la danse aérobique jusqu'à ce qu'elle atteigne son but.

7. Parlez-vous Voici un dernier truc afin d'éviter de procrastiner, surtout pour les tâches moins agréables comme de sortir les ordures, de changer une ampoule électrique grillée ou de faire le ménage : parlez-vous tout simplement à vous-même! La prochaine fois que vous vous surprendrez à vous dire « plus tard! », raisonnez-vous et dites-vous : - « Est-ce que ça doit être fait? » - « Oui! » - « Est-ce que ça va me tenter davantage de le faire tantôt ou demain? » - « Non! » - « Donc, je le fais tout de suite!»

Vaincre la mauvaise habitude de remettre à plus tard, c'est reprendre le contrôle de sa vie. Adoptez l'attitude du: « Fais-le maintenant! » et vous constaterez alors que votre efficacité personnelle augmentera, vous vous sentirez mieux avec vous-même, vous adorerez les résultats et votre estime personnelle augmentera grandement.

Page suivante > Fuyez les voleurs de rêves

AKEO site beta-test AKEO Bercy tous ensemble

Maintenant soutenu par l'état

La vente directe est soutenue par l'état

Ecrivons l'histoire ensemble !

Cliquez sur le logo ci-dessous
et relevons notre défi d’équipe,
le défi OMB 4807

Défi OMB 4807 Akéo pionniers
  Propulsé par ClamenSite V 4.00 - © 2004-2017 CLAMENTIS     
AKEO est membre de la FVD    AKEO vente directe